L'arrivée du chat

Son intendance :
Réserver au chat un emplacement précis pour sa litière d’une part, d’autre part son repas et son bol d’eau ; ils sont impérativement distants l’un de l’autre, la source alimentaire ne devant pas côtoyer la litière, le chat est en effet un animal très soucieux de sa toilette, de sa propreté, et refuse cette promiscuité.
Le chat boit de l’eau et non du lait qui lui est indigeste contrairement à des usages erronés (intolérance au lactose entre autres) ;  une gamelle de croquettes est en permanence à sa disposition parce qu’il se nourrit plusieurs fois par jour (ses rythmes biologiques ne sont pas ceux d’un chien).
Il s’approprie de multiples espaces pour se poser, observer, dormir : cartons, panières, niches en tissu permettant une cache, étagère spécifique d’un placard, etc…), un griffoir (obligatoire) et apprécie des jeux permanents : balles, souris en tissu…

 

Familiarisation :
Après quelques jours et seulement en votre présence, laisser la porte de cette pièce ouverte afin qu’il découvre, quand il en éprouvera le besoin, sa maison ; lui parler doucement afin qu’il s’habitue au son de votre voix et qu’il se sente rassuré.

 

Autres présences animales dans la maison :
ne connaissant pas le passé du chat, la mise en contact doit impérativement se faire avec prudence en laissant le temps de faire connaissance : ne pas mettre de force les animaux en présence ; pour le partage d’un espace vital commun, le nouvel arrivant doit se familiariser avec l’odeur du ‘’résident’’ déjà dans les lieux ; pour ce faire, une astuce consiste à déposer dans la pièce réservée au chat une couverture imprégnée de l’odeur de son nouveau compagnon.

 

Accès vers l’extérieur :
si vous l’envisagez, le chat doit être suffisamment familiarisé, habitué à vous et à son nouvel environnement avant toute sortie : compter au strict minimum 1 mois voire plus.
 

Date de dernière mise à jour : 28/07/2015